09/08/2006

Standing in the sadows of Motown

Je viens de revoir Standing in the shadows of Motown et je voulais absolument conseiller ce film "documentaire/musical". C'est toujours un plaisir de le revoir et de réécouter tous ces standards.
Il vous montrera comment "the best hitmachine in music history" a vu le jour, comment une bande de passionnés bourrés d'autant de talents on réussi pendant plus de 10 ans à créer les plus grands standards de tous les temps dans une petite cave.

De "(Love Is Like A) Heat Wave" à "Reach Out I’ll Be There", de "Shotgun" à "What Becomes Of The Brokenhearted", de "Cloud Nine" à "What’s Going On", de "stop in the name of love", "please mr postman", "where did our love go", "my girl", "reach out", "standing in the shadow of love", "what's going on", "dancing in the street", "my world is empty without you", "yo can't hurry love",  etc etc etc ce sont eux qui sont derrière le son qui a bercé des générations.

Avec ceux qui sont encore parmi nous:
Joe Messina – Guitar, Eddie Willis – Guitar, Joe Hunter – Keyboards, Johnny Griffith – Keyboards, Bob Babbitt – Bass, Richard “Pistol” Allen – Drums, Uriel Jones – Drums, Jack Ashford – Vibes and Percussion

Ceux qui nous ont quitté:
Robert White – Guitar, Earl Van Dyke – Keyboards, James Jamerson – Bass, Benny “Papa Zita”Benjamin – Drums, Eddie “Bongo” Brown – Congas

et la "nouvelle génération":
Joan Osborne, Chaka Khan, Meshell Ndegeocello, Bootsy Collins, Ben Harper, Gerald Levert, Montell Jordan.

En résumé, je le recommande chaudement à ceux qui aiment et je le conseille très fortement à ceux qui n'ont pas connu pour découvrir.

Un résumé du film: "En 1959, Berry Gordy monte son label Motown et deniche un certain nombre de musicos dans les clubs de Detroit. Il les enferme dans un petit studio à Detroit et les fait travailler à la chaine avec tous les artistes de son label.
Alors que ses artistes ont droit à des campagnes marketing sur mesure, les funk brothers sont payés par session, et pas des masses.
Un nombre faramineux de hits plus tard, alors que Motown est delocalisée à Los Angeles, les musiciens qui ont réellement créé le Motown sound sont laissés derrière."

They are Motown's unsung heroes. Known as The Funk Brothers, the studio band put the backbeat into hits for Diana Ross & The Supremes, Marvin Gaye, Stevie Wonder, Smokey Robinson & The Miracles, etc.
They played on more #1 records than The Beatles, Beach Boys, Rolling Stones and Elvis Presley combined, but no one knew their names.


ps: je conseille un passage d'anthologie avec Joan Osborne chantant "what becomes of the brokenhearted"..fabuleux !

23:29 Écrit par Cerber dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : motown, detroit, funk brothers |  Facebook |